lundi 12 septembre 2016

Que fait Rwasa fait au gouvernement ?




Hier, la radio Inzamba racontait que la Documentation et les Imbonerakure avaient arrêté sans mandat et battu les militants FNL fideles à Agathon Rwasa à Kirundo et à Ngozi. Ils les accusaient, sans aucune preuve, de posséder des armes. 

La semaine passée, j’écoutai encore le porte-parole d’Agathon Rwasa, Aimé Magera, se lamenter que les militants du FNL sont souvent arrêtés sans motifs. Il ajoutait même qu’il y avait un plan du pouvoir d’assassiner Agathon Rwasa.

La question qu’on se pose en écoutant ca est : qu’est-ce que Rwasa fait au gouvernement ? Oui, je sais, Rwasa n’est que vice-président de l’Assemblée nationale, mais il a des ministres dans le gouvernement. (De toutes les façons, dans les conditions actuelles, le parlement n’est que la caisse de résonance du gouvernement.)

Comment peut-on participer dans un gouvernement qui arrête tes militants sans raison valable ? Comment des ministres peuvent accepter de siéger dans un gouvernement qui a le plan d’assassiner leur leader ?

Quand Rwasa a accepté en 2015 d’entrer au gouvernement après des élections controversées, au grand dam des autres partis d’opposition, l’un des arguments qu’il avançait était qu’il pourrait défendre ses membres contre d’éventuelles attaques du pouvoir. A-t-il réussi ? Je dirais que oui. Même si le pouvoir arrête les FNL, il ne les tue pas, contrairement à 2010 et 2011 quand des centaines de ses militants ont été massacrés au cours du fameux plan Safisha.
 
Mais une autre question est : pourquoi le pouvoir continue à attaquer les partisans de Rwasa alors qu’il a rejoint les institutions ?
A mon avis, la réponse est celle-ci : même si Agathon Rwasa est l’allié de circonstance du pouvoir, il n’est pas un ami. Le CNDD-FDD a une compréhension très tranchée des mots « amis » et « ennemis», et Rwasa fait toujours parti de cette deuxième catégorie et pour ce faire, il est à abattre, à long terme en tous cas. Rwasa a beaucoup de sympathisants et, au cas où le pouvoir du CNDD-FDD venait à s’écrouler, c’est lui qui prendrait la relève. Il attend que le CNDD-FDD finisse de s’autodétruire. (Ce parti a commencé le processus d’autodestruction en violant les accords d’Arusha, j’y reviendrai.) En malmenant les fideles d’Agathon Rwasa, le pouvoir applique un principe que j’ai lu récemment dans l’autobiographie du Dalai Lama : battre les chèvres pour intimider les moutons. Il s’attaque aux FNL pour lancer un message a Agathon Rwasa lui-même : Nous connaissons tes plans, n’y pense même pas. Nous restons les hommes forts du pays, et aussi longtemps que nous serons vivants, tu n’auras pas le pouvoir. Tu as intérêt à revoir à la baisse tes ambitions. Tu n’es pas notre égal, tu es notre serviteur.  
Le pouvoir n’assassinera pas son seul allié Rwasa , pas pour le moment. Il a encore besoin de lui. Mais jusque quand ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire